Une manière romancée de vous retrouver sur place...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une manière romancée de vous retrouver sur place...

Message par Le Moqueur le Mer 25 Jan - 22:56

Votre affiche publicitaire saugrenue décrivant ce lieu pour le moins surprenant en mains, vous n'êtes pas sûr(e) de ce qui a pu vous pousser à vous enfoncer dans les terres désolées de Lordaeron. Autour de vous, ce n'est que terre flétrie et malade, paysage sans vie donnant l'impression d'être la dernière personne vivante sur tout Azeroth. Le silence pesant n'aide en aucun cas à vous conforter dans votre entreprise périlleuse, vous ne sauriez dire si vous vous êtes égaré(e) au gré de vos songes, ou si vous suivez la bonne voie. Vous ne sauriez d'ailleurs pas dire non plus en quelle région de Lordaeron vous avez poussé si loin les investigations, l'affiche est dépourvue d'indications et vous laisse vous en remettre à votre instinct, mais est-il bon ?

La nuit commence à tomber progressivement, vous semblez être dans une clairière désolée, les arbres ornés d'une écorce d'un noir encre, tous sans feuilles et branlant de ci de là, des vulgaires vestiges d'une forêt autrefois verdoyantes. Vous commencez à laisser votre esprit accueillir angoisse et doute, alors que vous apercevez brusquement une fine lueur au loin, derrière quelques troncs flétris. La pâle lueur vous fait l'effet d'un phare majestueux voulant vous guider jusqu'à bon port, vous progressez avec une détermination renouvelée alors que vous arrivez bien vite en ce qui semble être des ruines d'un vieux bourg de Lordaeron. Toutefois de ce bourg il ne reste que peu, à dire vrai vous ne distinguez clairement qu'un seul batiment, parmis de nombreux décombres.  

Branlante et vieille d'aspect, cette taverne que vous cherchiez tant semble enfin être à portée. L'aspect de cette bicoque est peu encourageant, le bois semble moisi, les fenêtres recouvertes d'une poussière qui laisse passer avec peine cette lueur qui vous a guidé jusqu'à elle. N'étant pas venu pour rien vous vous engagez jusqu'à la porte qui semble menacer de sortir de ses gonds et s'écrouler à la moindre secousse. Elle s'ouvre dans un grincement surjoué et sonnant presque comme le glas, alors que ce qui vous attend à l'intérieur pourrait dépasser toutes vos attentes...

Vous sentez une vive chaleur à peine passé le pas de la porte, de l'intérieur c'est comme qui dirait le jour et la nuit. L'aspect branlant externe semble bien vite chassé au loin par une allure plus vivante qu'offre l'intérieur. Vous arrivez bien vite dans une vaste salle vide de monde mais aussi de meublier, le coeur d'une auberge qui vous paraît figée dans le temps entre deux époques. Les flammes baignent l'âtre dans un spectacle rougeoyant et rassurant, tandis que vous pouvez voir cette lumière se projeter en tout sens sur des murs qui semblent bien plus robuste vu de l'intérieur à présent.

Votre regard se dirige finalement à ce comptoir derrière lequel semble posté un mort-vivant capuchonné, seul ses yeux dorés perçant la pénombre qu'offre son couvre-chef, vous empêchant de voir clairement son visage si ce n'est ce menton carré à la peau pâle et fausse. Il semble bien occupé à lire une gazette qui de part la poussière que traîne la couverture doit probablement être de la vieille époque du Royaume. Il vous salue toutefois d'un hochement de tête, restant à sa place, l'air de patienter.

La question qui demeure sans doute est... Que prendrez-vous à boire pour commencer ?
avatar
Le Moqueur
Tavernier

Messages : 9
Date d'inscription : 25/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://aureposdumoqueur.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum